youpi

L'émotivité, le repli sur soi et les angoisses de son fils inquiétaient Geneviève.
Chaque fois qu'elle tentait de se rapprocher, de lui parler de sa jeunesse (Mon Dieu qu'elle avait rit !), de son éveil à la sexualité avec ses cocasses anecdotes d'expériences en groupe, elle ne pouvait s'empêcher de lui trouver un air hébété.




Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas sûr qu'un livre intitulé "Rions avec la sexualité de nos parents" aurait beaucoup de succès. Parce que c'est bien connu "la libido, c'est chez les parents des autres" comme me disait ma mère en me montrant le chou où je suis né.