l_homme_d_esprit

Avant de se lancer sur son ordinateur, Francis réfléchissait longuement et prenait des notes. D'une certaine façon il était une plume des deux grands quotidiens français. Chaque jour, il se devait de réagir à l'actualité par des commentaires aussi  déterminant que "chapeau le gouvernement, une belle bande de nases" ou "Monsieur le journaliste vous êtes un con"





l_vrierw

Ferdinand se disait que les mises à jour avec des couleurs froides, ça commençait à bien faire. Surtout lorsqu'on l'affublait d'une tête de lévrier.


J'aime la prose éclairée, vive et courageuse que l'on trouve sur internet  sous les articles de journaux.  Ces réactions, comme on soulage un prurit, donnent souvent l'impression d'avoir à faire à des chauffards irascibles. Quelle démagogie poussent les journaux à laisser ces déversoirs à humeurs  ?

Petit ajout : Voilà pourquoi, entre autres, j'aime les anglais (la vidéo est sur un site italien mais il s'agit bien de grands-bretons)