andalousie_w

L'Andalousie, c'est fini. Mais contrairement à Capri, je crois que j'y retournerai un jour (cela dit, j'aimerai bien croire que je retournerai un jour à Capri dont j'ai un excellent souvenir. C'est agaçant cette réminiscence pavlovienne sur une chanson qui m'a toujours tapé sur les nerfs. Mais je m'égare)

Pour faire court, l'Andalousie c'est choucard. Pour ce que j'en ai vu, assurément et pour ce qu'il me reste à découvrir, je n'ai aucune raison d'en douter. Donc, je réitère : l'Andalousie, c'est choucard.
Je vous épargnerai les souvenirs sans intérêts ou les photos d'un type au nez rouge en tongues (moi)

Mais enfin, juste pour alimenter ce blog, permettez moi de vous conseiller, si vous passez dans le coin, Grenade et l'Alhambra dont les deux photos passables qui suivent  ne rendent absolument pas compte de la majesté et de la beauté.

alhambra

vue d'un des jardins

alhambra

vue depuis un quartier de Grenade


lol

Deux piègeurs de filles



ptdr

Parade amoureuse, début du XXI siècle, sud de l'Europe


Pendant que ma chérie et moi visitions l'Alhambra, nous nous sommes retrouvés derrière un groupe de lycéens français qui avait d'autres priorités.
Dans cet endroit qui n'est pas vraiment l'un des plus laids du monde, la joyeuse bande occupait leurs appareils numériques à se prendre en photos mutuellement. Les garçons, avec un savoir faire redoutable de séducteurs nés, multipliaient les agaceries auprès de filles, dans une sorte de parade amoureuse complexe faite de tirages de soutiens gorges répétés, de pincements et de bourrades viriles.
Et tous, filles comme garçons, avaient des lunettes énormes en forme de mouche, qui leur mangeaient le visage. Ca gloussait sec et ça papotait des sujets qui me semblaient avoir un très lointain rapport avec l'Alhambra voire avec l'Andalousie (ou alors Converse et mp3 sont des spécialités andalouses)


Et je me suis dit que malgré la beauté de l'endroit, à 16 ans c'était plutôt sain de glousser en convoitant des jeunes peaux que de s'extasier sur des vieilles pierres. Grâce à eux, l'Alhambra ne m'a pas réservé que des beaux moments, il m'a aussi offert des moments drôles.



PS : Je n'ai pas encore répondu aux commentaires du post précédent, mais promis, je le fais sans tarder